Aller au menu

Pare ou frein vapeur ?

La réponse n'est pas si simple car la réglementation française est une fois de plus à l'origine d'incohérence sur le sujet.

Dans le vocabulaire officiel du bâtiment français et des DTU, le terme de frein-vapeur n'existe pas ! On parle et on doit parler de PARE-vapeur. Sont considérés comme pare-vapeur, les produits ayant une valeur Sd supérieur ou égal à 18 m. en construction bois par exemple.

Des marques étrangères, commercialisant leurs produits en France, ont dans leur catalogue des pare-vapeur et des frein-vapeur mais ne commercialisent que les pare-vapeur en France.

Depuis quelques mois, un très grand fabricant d'isolant minéral a sorti "en exclusivité mondiale" et sous avis technique du CSTB, bien entendu, un "pare-vapeur hygro-régulant" rappelant le "même mouillés ils sont secs" dont une marque de couche-culotte avait fait son slogan phare dans les années 90...

Ce pare-vapeur (d'un Sd maximum de 4,5 m.) ne fait pas que reléguer le traditionnel kraft, support commode des laines minérales, au rang d'antiquité mais remet également en question toutes les certitudes entretenues par ce même fabricant. La communication, légèrement mensongère quant à la réelle révolution que représente les caractéristiques du produit, et la réclame sur le produit est même risible puisqu'une des rares photos de la plaquette commerciale montre le fameux produit posé à l'envers...

 

Pour information, voir le "Cahier de Prescriptions Techniques communes de mise en oeuvre des procédés d’isolation thermique de combles" disponible en téléchargement ci dessous.

 

Nos partenaires