Aller au menu

Maison passive

Il existe 2 labels en Europe : une suisse (Minergie P) et une allemande (PassivHaus).

La norme allemande "Passivhaus" est accordée à partir d'un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh/m²/an, et un besoin de moins de 50 kWh/m²/an d'énergie finale (les 15 kWh/m²/an du chauffage l'énergie nécessaire au chauffage de l'eau l'électricité consommée par la ventilation, la climatisation et l'électricité domestique). Un besoin calorifique aussi faible signifie qu'en pratique ces habitations n'utilisent un système de chauffage que quelques jours par an.

En comparaison, les logements des années 1960 et 1970 nécessitent en moyenne, 320 kWh/m²/an.

 

Il est aussi inutile que vain de comparer les labels entre eux car la prise en compte du calcul de l'énergie primaire et finale diffère, que les surfaces prises en compte ne sont pas les mêmes et que, philosophiquement, certains maîtres d'ouvrage se retrouvent dans telle ou telle démarche. 

Les points communs sont la recherche de la performance énergétique maximum sans à priori ni contrainte politico-normative.

Avec plusieurs milliers de logements labellisés Minergie en Suisse et quelques centaines PassivHaus, il est désormais possible de tirer des conclusions intéressantes sur des réalisations exemplaires. Malheureusement, les autorités françaises, faisant le dos rond face au lobbies, ont créé un label et une future RT 2012 timorée et partiale... en attendant d'être au pied du mur en 2020 ?...

Nos partenaires