Aller au menu

Le DPE et le diagnostic immobilier

Jamais les termes "immobilier" et "bâtiment" n'auront nécessité autant d'éclaircissements.

Pour répondre aux obligations réglementaires croissantes depuis 2005 dans le cadre de mise en vente et location, de nombreux diagnostiqueurs sont apparus sur le marché. Des professionnels qui sont désormais habitués à la boucle "norme - obligation - certification - recyclage - matériel onéreux..." proposée (imposée) par des entreprises qui maîtrisent totalement ces professionnels captifs par définition.

Le magazine Que Choisir pointe du doigt un secteur et ses prestations controversées.

Fragilisés par la crise, les professionnels du diagnostic se sont vus contraints de s'adapter, se regrouper en réseau de franchises, de créer des accords avec des groupement d'agences immobilières, etc... Pour preuve de la dérive importante, il vient d'être décidé de garantir une indépendance des diagnostiqueurs immobiliers en interdisant aux agents immobiliers de leur verser une commission !

Ces phénomènes ont fait baisser le prix et la qualité des prestations. Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est le parfait exemple d'un diagnostic qui ne sert à rien car la méthode est contestable et que le professionnel n'a tout simplement pas le temps de le faire sérieusement, car vendu à bas prix.

La multiplicité des labels proposés par les fournisseurs d'énergie prouvent que ces derniers ont fait le nécessaire pour contrôler ce secteur d'activité et s'assurer des "conseillers" qui sauront orienter leur prestation vers des solutions commerciales ciblées.

Pour le contrôle réglementaire d'étanchéité à l'air dans le cadre du BBC effinergie, il était prévisible que les diagnostiqueurs immobiliers s'engouffrent dans cette brèche alléchés par le fort potentiel commercial qu'elle représente, incités par des offres commerciales proposées par des distributeurs de caméra infra-rouge et les organismes de formation qui se frottent les mains.

Malheureusement, la RT2012, finalement moins ambitieuse et permissive que les obligations du BBC, risque d'en décevoir beaucoup. Les démarches qualité et autres procédés de certification ISO ne vont obliger les gros acteurs du secteur à ne pratiquer les tests que sur un tiers de leurs réalisations, tout au plus.

Nos partenaires