Aller au menu

Isolation

L'isolation est sans doute le plus important de tous les paramètres en matière d'économie d'énergie. On entend souvent l'argument « 1 investi dans l'isolation permet d'en économiser 7 en retour » mais c'est un peu simpliste. Les réglementations thermiques (RT) précisent les valeurs obligatoires (épaisseur principalement) à mettre en uvre en construction neuve.

En France, les constructeurs ont pris la (mauvaise) habitude d'isoler par l'intérieur, ce qui revient à considérer les murs comme simple porteur du bâtiment et non comme facteur d'inertie thermique. Les maisons ossature bois et murs en brique à isolation répartie (monomur) exploitent au contraire la densité du matériau comme isolant.

La meilleure isolation est donc celle posée sur les façades extérieures (ITE) qui garantit une barrière intégrale du bâti. Le cout relativement élevé d'une ITE impose une étude de faisabilité technique et financière lorsqu'un ravalement est prévu. Les avantages sont nombreux : Gain immédiat en confort et donc des couts de chauffage, disparition des ponts thermiques notamment au droit des planchers et des murs de refend (déperditions divisées par 8) aucun travaux à l'intérieur (doublage, électricité, peinture, organisation et volumes des pièces inchangés...), en maintenant le mur à température, l'ITE supprime les désordres liés à la condensation (moisissure...), imperméable, l'ITE protège l'édifice des chocs thermiques et des infiltrations d'eau. Au bout du compte, ce « manteau » protecteur garantit une plus grande pérennité du bâtiment et le valorise à long terme.

Les matériaux ayant la meilleure résistance thermique sont la terre cuite (ou crue en brique) et le bois. Le béton est un des pires matériaux en matière d'isolation, c'est pourtant le plus utilisé !

Nos partenaires