Aller au menu

Blower Door

Le contrôle d'étanchéité à l'air se fait par un test dit « Blower Door » ou porte soufflante par mise en pression et/ou dépression d'un bâtiment (intégralement ou partiellement, occupé ou non). Des mesures successives sous différents paliers de pression sont effectuées sur le volume d'air renouvelé par heure à travers l'enveloppe. La recherche des zones de fuites se fait par caméra thermique, thermo-anémomètre ou générateur de fumée.

Cette méthode n'est pas nouvelle même si des progrès techniques permettent aujourd'hui une meilleure ergonomie et une automatisation des processus de test via un ordinateur relié au boitier de contrôle du ventilateur de la porte soufflante. Elle a été mise au point et utilisée au début des années 80 aux Etats-Unis. Les deux pricipaux fabricants de porte soufflante disponible sur le marché européen sont d'ailleurs canadien et états-uniens (Retrotec et Blower Door).





Les résultats

Le débit de renouvellement est calculé par heure et en fonction du volume du bâtiment testé. L'indice n50 est le débit de fuite, c'est à dire le nombre de fois où le bâtiment renouvelle son volume d'air en une heure sous une pression de 50 Pascals. Cet indice doit être inférieur ou égal à 0,6 m3/heure si l'on souhaite prétendre à une certification de label BBC. Cette valeur est généralement autour de 5 dans les bâtiments existants, récents ou anciens et il n'est pas rare d'obtenir un n50 supérieur à 10.

En France, le n50 n'est pas l'indice officiel. Les contraintes et les objectifs semblent moins ambitieux. La valeur de référence est le I4 ou Q4 PA-surf. Soit le débit de fuite sous une pression de seulement 4 Pascals ramenés à la surface des parois froides au sens de la RT 2005 (totalité des parois en contact avec l'extérieur hors plancher bas). Et comme pour compliquer un peu plus les choses, l'indice de référence BBC est aussi 0,6 ! Mais avec une différence d'unité : le m3/heure/m².

A partir de ces indices, on peut calculer la surface équivalente de fuite qui représente visuellement un disque de x cm² de diamètre soit un « trou » dans l'enveloppe équivalent à la somme de tous les défauts d'étanchéité. Le disque d'une maison passive est environ le diamètre du couvercle d'un pot de confiture (56 cm²). Le diamètre du disque des maisons « conventionnelles » est plutôt de l'ordre du disque vinyle 33 tours !

La conversion entre n50 et I4 est complexe car il fait intervenir la compacité du bâti (rapport entre volume chauffé et surface des parois froides, l'indice V/A). Retenons cependant que pour une compacité moyenne de maison individuelle (V/A = 1.4 m), la valeur prise en référence de la RT 2005 (0.8 m3/h/m2) correspond à un n50 de 3.1 vol/h ; pour un bâtiment collectif de compacité moyenne (V/A = 2.3 m), la valeur de référence (1.2 m3/h/m2) correspond à n50 = 2.8 vol/h. En somme, les valeurs prises en référence pour la réglementation thermique 2005 restent très élevées par rapport aux valeurs maximales admises pour les labels Passivhaus ou Minergie-P. (source CETE de Lyon)

Il serait souhaitable que pour toute l'Europe, le n50 soit reconnu comme la valeur universelle de l'étanchéité à l'air du bâtiment.

Nos partenaires